LE PIC PAR LA PRATIQUE

Goniomètre à PIC


Par
Michel Vonlanthen

A titre d'exemple, voici la description d'un superbe travail de diplôme EPFL (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne) d'Yves Oesch, HB9DTX (anciennement HB9VJV), un goniomètre radio piloté par un PIC.

vjv_08.jpg (14916 octets)

Il s'agit d'un appareil composé d'un antenne directive composée de 8 antennes quart d'onde verticale pilotées électriquement et d'un module d'affichage à 32 LED disposées en cercle. L'antenne se connecte à un récepteur amateur pour la bande de 432 MHz (imposé par la dimension électrique des antennes). La sortie audio du récepteur (prise casque ou haut-parkeur extérieur) se connecte au module d'affichage.

En utilisation, les LED (diodes électroluminescentes) sont arrêtées aléatoirement jusqu'à ce qu'un signal se présente sur le canal où est réglé le récepteur. A ce moment-là, une seule LED s'allume et donne la direction de l'émetteur reçu. Si le signal arrivant est reçu avec des réflexions, ce qui est presque toujours le cas dans le bassin lémanique à cause des montagnes, plusieurs LED s'allument simultanément (en fait séquentiellement mais la persistence rétiniennes les "voit" figées), le signal semblant osciller autour d'une position centrale.

Chez Emanuel Corthay HB9IJI, qui était momentanément dépositaire du goniomètre, nous avons fait quelques essais afin de prendre des photos de l'équipement.

Cliquez ici pour obtenir le résumé de ce travail de diplôme et ici pour la description détaillée du goniomètre (schémas électroniques et listings du progranmme).