Blog de HB9FO
Par Michel Vonlanthen

 

2007   2008   2009   2010   2011   2012   2013   2014   2015   2016

20151119_Windows 10

 

Récemment Microsoft a inséré une annonce sur chaque PC proposant d'installer Windows 10 gratuitement. D'habitude les annonces ou pubs de ce genre arrivent sur le navigateur mais pas sur le système d'exploitation lui-même. Mais là cette pub est vraiment intrusive puisqu'elle s'affiche à chaque mise en service du PC et pas seulement lorsqu'on navigue sur le Net. De plus, la mise à jour est gratuite ce qui indique qu'il va y avoir une contrepartie à cette gratuité. Dans ce cas, ce sera la récolte de tout ce qui transite par votre ordinateur.

Sous Windows 10, par défaut, vos données sont automatiquement envoyées chez Microsoft: vos frappes sur clavier (donc mots-de-passe, No de cartes de crédit, etc.), votre écriture (analyse graphologique), votre voix (reconnaissance vocale), vos habitudes de travail, vos listes de correspondants de votre messagerie, votre courrier (sur le Cloud, donc à disposition de la NSA), les sites visités et les objets ou services commandés sur le Net (sites de rencontre, sites pornos, etc.), les images de la caméra (reconnaissance faciale, Skype), le son du microphone (analyse de voix, échanges Skype), etc.

Vous avez cependant la possibilité de paramétrer Windows 10 et de supprimer ces envois, du moins en théorie. Mais il faut être informaticien ou amateur très averti pour le faire car non seulement il faut mettre les paramètres adéquats aux bonnes positions, mais il faut encore renoncer à utiliser Edge, le navigateur de Windows 10,  et  l'assistant vocal personnel Cortana. De plus il faudra installer un pare-feu (pas celui de Microsoft, car peut-on encore lui faire confiance?) et un proxi.

L'Union Européenne est actuellement en train d'introduire une loi qui oblige les producteurs de logiciels à rendre leurs logiciels discrets par défaut, car actuellement, à l'instar de Windows 10, les logiciels sont indiscrets par défaut, ce qui oblige les clients à jongler avec les paramètres et à faire confiance aux producteurs. Car qui nous dit que ces derniers ne laissent pas des envois se faire à l'insu de l'utilisateur? Sans compter les portes dérobées (back doors), que les producteurs de logiciels US doivent obligatoirement aménager pour la National Security Agency en fonction du Patriot Act. Cette loi oblige tout propriétaire d'une base de donnée ou d'un serveur sur sol américain à en fournir le contenu à la NSA y compris celui du Cloud computing. A noter que les clés de codage de ce dernier sont stockées par Microsoft et permettent à la NSA de visualiser toute donnée sur le Cloud, même cryptée.

Il y a encore un point qui peut semer le doute dans l'esprit d'un client soucieux de la confidentialité de ses données: les conditions générales que Microsoft impose à tous ceux qui veulent installer Windows 10. C'est très long à lire et peu de gens le font, mais il y est dit que Microsoft s'arroge tous les droits de récolte, d'utilisation et de publication (y compris la vente et la cession de droits d'auteur), de tout ce qui transite par un PC équipé de Windows 10. Honnêtement, ce document rend perplexe car comment faire confiance à un producteur qui s'arroge tous ces droits sans aucun recours possible?

En Suisse le Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence va tenter prochainement d'introduire dans notre Loi la même clause que l'UE qui oblige les producteurs de logiciels a rendre ces derniers discrets par défaut et non l'inverse comme actuellement. Sera-t-il entendu par notre Parlement? Rien n'est moins sûr car ce dernier refuse systématiquement tout ce qui pourrait limiter les intrusions des entreprises commerciales dans l'intimité des citoyens. Pour s'en convaincre, il n'y a qu'à voir la réticence dont il fait preuve dans la lutte contre les appels téléphoniques non-sollicités...

Pour terminer, nous avons critiqué Microsoft et ses tentatives de populariser Windows 10 (1 million installés mais 1 milliard espérés), mais les autres  producteurs de logiciels et de systèmes d'exploitation (OS, Operating Systems) ne sont pas en reste. Il participent tous à l'espionnage généralisé des citoyens puisque c'est avec la récolte de ces renseignements qu'ils font leurs fortunes (et qui, répétons-le, est imposée aux sociétés américaines par la Loi US)..

N'oubliez-pas: "Si un produit est gratuit, c'est que le produit c'est vous" !

A partir des informations ci-dessus, chacun fait ce qu'il veut en fonction de son point de vue: passer à Windows 10 ou pas.

La plupart des gens pensent: "Je n'ai rien à me reprocher donc je ne risque rien". Mais si le simple fait de faire une recherche sur Google sur un sujet d'actualité sensible vous rend suspect aux yeux des autorités US (les systèmes de détection automatiques scannent tous les mails par mots-clé) et vous dirigent dans une file d'attente de "suspects" lorsque vous passez la douane US, merci pour la liberté! Sans parler des erreurs judiciaires possibles (j'en connais). Sans parler des informations que la Justice américaine pourrait utiliser contre vous, voir les exemples des employés des banques suisses qui n'osent plus mettre les pieds aux USA. Voir la rapidité avec laquelle les entreprises européennes se soumettent aux poursuites des Américains (VW tout récemment). Ce qui se comprend puisque la Justice américaine sait tout du courrier échangé par le Net par les entreprises du monde entier. Sans parler aussi des intrusions dans sa vie privée. Faut-t-il débrancher physiquement les fils de la caméra et du micro d'un PC ou d'un smartphone pour éviter d'être espionné dans sa chambre à coucher? Est-il acceptable que nos habitudes intimes se retrouvent dans des bases de données et puissent être utilisées par n'importe-qui ? Il faut imaginer les conséquences que ces informations confidentielles peuvent avoir lors d'une recherche d'emploi,  lors de la conclusion d'une contrat d'assurance, ou lors d'une candidature politique par exemple. Ce n'est pas pour rien que ces informations s'achètent très cher et que les sociétés qui les recueillent deviennent toutes milliardaires...

 

 


20151030 Les listes de distribution des radioamateurs

 

Principe de base:

La liste de distribution est le moyen le plus simple de communiquer car un message envoyé à la liste est distribué à tous les membres de cette liste.

 

 

LISTE SUISSE: hb-francophones

Pour s'inscrire:
hb-francophones-subscribe@yahoogroupes.fr

Il faut tout d'abord te créer un compte Yahoo (gratuit) et ensuite tu pourras accéder à toutes les listes.

Lorsque tu écris à une liste, tous les membres de la liste reçoivent ton message. C'est bien plus pratique qu'un forum.

Pour écrire un message:
hb-francophones@yahoogroupes.fr

Attention: il faut que ton e-mail contienne ton indicatif sinon tu ne seras pas accepté. Par exemple HB9BZD@bluewin.ch


LISTES FRANCAISES:

1) hyperfr

Pour s'inscrire:
hyperfr-subscribe@yahoogroupes.fr

Pour écrire un message:
hyperfr@yahoogroupes.fr

2) listeATV

Pour écrire un message:
listeatv-subscribe@yahoogroupes.fr

Pour écrire un message:
listeatv@yahoogroupes.fr

 

Michel Vonlanthen HB9AFO
Bussigny le 30 octobre 2015


 

 

Retour