La PLC est une aberration technique
Power Line Communication

Par Michel Vonlanthen

 

Retour

 

La PLC expliquée simplement

La PLC, Power Line Communication (ou CPL, Courant Porteur en Ligne pour les francophones) est une technique qui permet de transmettre des données informatiques non pas au moyen d'un câble comme on le fait d'habitude, mais par les lignes électriques du secteur 230 Volts.

Pour relier deux PC, il suffit normalement de tirer un câble RJ45 entre les deux, les cartes réseau contenues dans chaque PC faisant le reste. Pour pouvoir utiliser le réseau électrique à la place d'un tel câble (PLC), chaque PC doit être relié à un modem, lui-même connecté à une prise électrique.

Le seul avantage de cette technique est d'éliminer un câble entre deux PC. Par contre, elle a beaucoup d'inconvénients.

Le plus important d'entre eux est le fait que le réseau électrique n'est pas conçu pour transporter de la haute fréquence (La PLC travaille dans la gamme des ondes courtes), ce qui occasionne énormément de pertes sous forme de rayonnement radioélectrique. En gros, seul le dixième de l'énergie transmise parvient au modem récepteur, le reste rayonnant sous forme d'onde radioélectrique, exactement comme le fait un émetteur connecté à une antenne. Il en résulte un intense brouillage des ondes courtes, empêchant la réception dans un rayon de plusieurs dizaines de mètres, en totale contradiction avec les normes européennes EMC (Electro Magnetic Compatibility).

Cela signifie aussi que les données informatiques transmises entre les deux PC pourraient être captées par des voisins indélicats dans ce même rayon. Dans l'autre sens, il est évident que des émetteurs ondes courtes situés au voisinage pourraient bloquer les transmissions PLC. D'ailleurs, rien qu'une simple lampe halogène perturbe déjà fortement un réseau PLC.

Parmi les inconvénients de la technique PLC, il faut aussi citer la perte de vitesse de transmission des données. Suivant la distance entre les deux modems PLC, elle peut aller jusqu'à 90%, ce qui signifie que la vitesse de transmission réelle entre les deux PC ne sera plus de 100Mb/s comme avec un câble, mais de 10 Mb/s, ce qui est quand même très pénalisant.

Et puis il y a aussi le prix ! Un câble RJ45 coûte quelques Euros alors qu'un jeu de modems PLC en coûte quelques centaines !...

Un autre argument qui milite également contre le PLC est le fait que les locataires d'un logement dont le réseau électrique est utilisé par le PLC baignent jour et nuit dans des ondes radioélectriques. Un peu comme s'ils se trouvaient dans le champ d'un émetteur pour téléphones portables. Des études sont en cours à ce sujet mais on peut imaginer que ce n'est pas très bon pour la santé.

Alors, faisons les comptes:

Par rapport à un simple câble:

  • la PLC brouille les ondes courtes
  • il est peu fiable
  • il n'est pas sûr du point de vue de la confidentialité
  • il peut être brouillé
  • il est peut être nuisible pour la santé
  • il est bien moins efficace en terme de vitesse
  • il coûte beaucoup plus cher qu'un câble


Oui, la PLC est vraiment une aberration technique !...