www.hb9afo.ch/swisscube
SWISS
CUBE
Par Michel Vonlanthen
 

Avancement du projet (2)
Par Ted Choueiri, Novembre 2008

 

 

Voici quelques nouvelles du satellite et du système de COM. Mon dernier e-mail date du mois de juin, et beaucoup de choses ont avancé entre-temps. Comme d’habitude je vais plus me concentrer sur le système de communication que sur le reste du satellite.

Depuis la dernière fois (mail Newsletter Swisscube sur la liste de distribution AMSAT du 20 juin), on a monté et soudé les cartes de qualification du satellite, intégré le modèle de qualification et fait les tests de qualification.

Le modèle de qualification est un modèle fonctionnel, identique au modèle de vol sur lequel on a fait tous les tests mécaniques, électriques, thermiques et de communication. Nous avons commencé par faire des tests mécaniques à Berlin : tests de chocs et tests de vibration. Ces tests se sont très bien passés, et le satellite a survécu à ces tests qui simulent l’environnement du lanceur.

Nous avons ensuite fait des tests TVC (thermal vacuum chamber) à Berne. Les tests TVC ont vu quelques problèmes qui nous ont forcés à arrêter le test deux fois. Ce qui explique le retard (une semaine) pris de ce coté là. Les problèmes les plus critiques ont été résolus et une solution implémentée qui nous a permis de finir les cycles avec succès. Certains problèmes restent encore à comprendre plus en profondeur mais ceux-ci n'ont pas empêché le satellite de fonctionner correctement. Vendredi dernier, nous avons pu tester le système de déploiement des antennes, qui a aussi fonctionné comme prévu à la minute près. Ce dernier test amenait à la clôture des tests TVC.

La COM s’est comportée comme prévu lors de ces tests, à l’exception d’un ou deux problèmes qui étaient liés au test setup et au tuning de la carte (consommation du PA). Nous avons réduit la consommation de la carte tout en gardant une puissance de sortie convenable (29-30 dBm). De plus, on s’est rendu compte que le PA devait être enclenché durant un certain laps de temps, au lieu de s’enclencher au début de la transmission d’une trame AX.25 et de se déclencher à la fin de la transmission de cette même trame, et ainsi de suite. Ceci a été changé.

A noter que ces tests ont aussi été l’occasion de tester toute la chaîne de transmission des données, c’est-à-dire à partir du programme de contrôle de mission jusqu’au satellite, et du satellite jusqu’au programme de contrôle de mission. Tout cela en passant par un "routeur" qui peut être sur un PC différent de celui du programme de contrôle de mission.

Nous avons ensuite fait des tests de communication avec la station de Fribourg. Nous avons mis le satellite au dernier étage de l’hôpital de Fribourg, à 1,8 km de l’école d’ingénieurs où se trouve la station, et nous avons fait des tests de réception du beacon, réception du downlink ainsi que des tests d’uplink. Pour rendre les choses plus intéressantes, nous avons établit un link budget pour ces liens RF entre la station et l’hôpital. Bien sur, on a beaucoup moins de pertes lors de ces transmissions que lorsque le satellite est dans l’espace (on a un autre link budget pour ces transmissions). Nous avons compensé la différence en rajoutant des atténuateurs jusqu’à ce que les pertes du Path Loss+atténuateur à Fribourg soient identiques au pertes dues au Path Loss lorsque le satellite est dans l’espace.

La encore, pas de surprise : on reçoit encore le beacon, on l’entend très bien à l’oreille mais MixW ne le décode plus. Avec 10 dB d’atténuation, mixW le décode encore. On nous avait prévenus qu’on aura ce problème. Des étudiants sont en train de porter un programme plus performant pour le décodage du beacon sur Windows. Ou sinon on fera cela à l’oreille. Prof. Altwegg de l’école de Fribourg y arrivait sans problème. Il nous faudra un peu d’entraînement à l’EPFL pour y arriver.

Le downlink est reçu et décodé sans problèmes. L’uplink est reçu par le satellite sans problèmes jusqu’à un atténuateur de 30 dB. Il aurait fallu mettre une atténuation de 40 dB pour avoir les mêmes pertes que lorsque le satellite sera de l’espace. Mais le satellite se trouvait à l’intérieur de l’hopital, derrière une rambarde en béton, avec l’antenne d’uplink toute courbée. On a aussi probablement sous estimé le path loss entre l’école et l’hôpital. Enfin, les antennes pointaient vers l’hôpital, et même un peu plus haut que l’hôpital. De plus, il y avait probablement une erreur de pointage (et donc des pertes) qu’on n’a pas pris en compte. Bref, rien d’alarmant, surtout qu’on peut toujours émettre à partir du sol avec plus de puissance.

Donc encore un test couronné de succès pour la partie com.

Pendant ce temps (en parallèle) a eu lieu le montage des cartes pour le modèle de vol (Flight Model, FM), et on a commencé lundi passé l'assemblage du FM en salle blanche. Suite à cet assemblage, nous commencerons les tests d'acceptation pour un envoi du FM en Inde prévu juste avant Noël. Le lancement est prévu pour le 15 janvier 09 de la base de lancement indienne SHAR.

Des tests EMC ont eu lieu hier à Fribourg chez Montena EMC. Je n’ai pas encore regardé en détail les résultats, mais grosso modo tout s’est bien passé, le satellite n’émet pas un rayonnement électromagnétique trop élevé.

En ce qui concerne la station de Lausanne, nous sommes en plein montage de la station. Nous avons pour l’instant érigé le mât, avec la base, le moteur d’azimut et fait un pré réglage des antennes. Nous continuons aujourd’hui par le montage du  moteur d’élévation et de l’axe d’élévation. Si on a le temps, on va aussi monter les structures en H avec les antennes.

Nous allons mettre à jour le site internet pour que vous puissiez voir des photos des tests. N'hésitez pas si vous avez des questions concernant les tests ou tout autre partie  du projet.

A bientôt pour plus de nouvelles,

Ted Choueiri
Swisscube Telecom System Engineer, Space Center EPFL
http://swisscube.epfl.ch

HOME